appert

appert

appert (il)apparoir

Appert
(Nicolas) (1749 - 1841) industriel français; inventeur de l'appertisation.
————————
Appert
(il) v. (3e pers. de l'ind. de l'anc. verbe apparoir.) Il appert que: il est évident que.

APERT, ERTE, APPERT, ERTE, adj.
Vx. Clair, évident :
... La salle entière s'agenouilla et pria pour l'assassin. Quand les oraisons se turent, il y eut un instant d'affolement et de trouble. Exténuée d'horreur, excédée de pitié, la foule houlait; le tribunal, silencieux et énervé, se reconquit. D'un geste, le promoteur arrêta les discussions, balaya les larmes. Il dit que les crimes étaient « clairs et apperts », que les preuves étaient manifestes, que la Cour pouvait maintenant, en son âme et conscience, châtier le coupable et il demanda que l'on fixât le jour du jugement.
HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 142.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e et Nouv. Lar. ill. qui le disent vieux.
Orth. — Ac. 1835 écrit appert avec 2 p.
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— 1. Mil. XIe s. fig. « (d'un inanimé abstrait) évident, manifeste » (Alexis, st. 113b, G. Paris ds GDF. : Quant il en veient les vertuz si apertes) — 1611, COTGR.; repris comme archaïsme au XIXe s., supra; 2. début XIVe s. au propre « ouvert » (AIMÉ, Ystoire de li Norm., VIII, 10, Champollion ds GDF. : Et quant ces quatre garson porterent a mengier a li prison, et la prison estoit aperte), attest. isolée.
B.— 1170-71 « (d'une pers.) capable, doué, habile » (CHRET. DE TROYES, Cligès, éd. W. Foerster, 4156 ds T.-L. : vaslez, jant et apert Te voi mout et de grant corage) — 1611, COTGR.
A empr. au lat. apertus (part. passé adjectivé de aperire « ouvrir »), dep. Cicéron (Sex. Rosc., 65 ds TLL s.v., 219, 51); sens fig. CICÉRON, Cat., 2, 1, ibid., 221, 71. B croisement de sens avec l'a. fr. espert « habile » (1262, J. LE MARCHANT, Mir. de N.-D., ms. Chartres, f° 7 b ds GDF.), du lat. expertus « éprouvé, habile » part. passé de experiri qui aux sens dér. du parfait signifie « avoir fait, savoir par expérience ».
BBG. — DUPIN-LAB. 1846.

apert ou appert, erte [apɛʀ, ɛʀt] adj.
ÉTYM. XIe, employé jusqu'au XVIe; repris au XIXe; aussi « capable, doué (personnes) », en anc. franç.; lat. apertus, de aperire « ouvrir ».
Archaïsme littér. Clair, évident.
DÉR. Apertement.
HOM. Appert (forme du v. apparoir).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • APPERT (N.) — APPERT NICOLAS (1749 1841) Fils d’aubergistes de Châlons sur Marne, Nicolas Appert quitte sa famille à onze ans pour apprendre le confisage (art de conserver par l’acide, la graisse, le sucre ou le sel), d’abord par la pratique dans les caves à… …   Encyclopédie Universelle

  • Appert — ist der Familienname folgender Personen: Benjamin Nicolas Marie Appert (1797–1847), französischer Philanthrop Nicolas Appert (1749–1841), französischer Koch und Konditor, Erfinder Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer …   Deutsch Wikipedia

  • appert — (IL.) v. imp. Il paroît, il est évident. Il appert de sa complicité par la procédure. Il appert qu il estcomplice. Voyez Apparoir …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Appert — (spr. Appähr), 1) Franç., Gutsbesitzer zu Massy im Departement Seine u. Oise, vorher Conditor u. Mundkoch; nach ihm das Appertsche Verfahren zur Aufbewahrung von Nahrungsmitteln, wobei man die in luftdicht verschlossene Glas od. Blechgefäße… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Appert — (spr. appǟr), 1) Benjamin Nicolas Marie, Philanthrop, geb. 10. Sept. 1797 in Paris, erhielt 1814 eine Stelle an der kaiserlichen Zeichenschule, die er jedoch 1815, des Einverständnisses mit Napoleon I. beschuldigt, wieder verlor. Durch Einführung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Appert — Appert, Benj. Nikol., geb. 1797 zu Paris, nahm sich frühe des Gefängnißwesens an und durchreiste zu diesem Zwecke Frankreich, Belgien und Deutschland, schrieb mehrere Bücher in dieser Richtung, scheint aber in neuester Zeit statt eines Howard für …   Herders Conversations-Lexikon

  • appert\ il — appert (il) → apparoir …   Encyclopédie Universelle

  • appert (il) — [ilapɛʀ] ⇒ Apparoir …   Encyclopédie Universelle

  • appert (il) — (a per) v. impers. Voy. apparoir …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Appert — Un nom caractéristique du département de la Marne. Le dictionnaire de M.T. Morlet pense qu il s agit d un surnom désignant celui qui est intelligent, qui a l esprit ouvert (latin apertus = ouvert). Je n y crois guère, du fait de la localisation… …   Noms de famille

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”